15 ans de radio et d’excentricité pour Marto Napoli

Marto Napoli Médias 0 Comments

C’est en ondes, après avoir renvoyé le producteur en fonction, que le très coloré animateur Marto Napoli a été engagé à titre de remplaçant par Jeff Fillion à Radio X, le 1er avril 2000.

«Je pensais que c’était un poisson d’avril», raconte au Journal celui qui était arrivé à CHOI Radio X la veille pour apprendre le métier, en tant que stagiaire. «Tout ça part d’un jingle que le producteur a fait et que Jeff n’a pas aimé», explique-t-il.

Visiblement irrité par sa nouvelle image sonore, le controversé animateur avait renvoyé son producteur de l’époque, en direct : «S’il y a quelqu’un que ça y tente de s’occuper de l’image sonore du show du matin, m’a le ramasser. […] J’ai un stagiaire qui arrive de Jonquière, m’a y confier. Tiens, il vient d’avoir une promotion à matin», peut-on entendre dans l’extrait sonore datant du matin du 1er avril 2000.

«On est encore ensemble, aujourd’hui à NRJ, c’est unique au monde!» s’est exclamé l’animateur qui a depuis développé son personnage autant en ondes, que hors d’ondes.

En plus de ses produits dérivés, l’excentrique Marto Napoli a au fil des ans lancé des dizaines d’évènements, plus insolites les uns des autres, tels ses combats de lutte mexicaine, son Grand Prix de trois-skis, ses tintamarres burlesques, ses collectes pour les «ti-pauvres» et ses célèbres «lancers du nain» lors de ses spectacles. «C’est un peu ce qui a créé le mythe, mais on ne le fait plus, j’ai vieilli», ajoute-t-il.

Depuis 13 ans, Marto Napoli se donne pour mission d’amasser des denrées et objets appréciés par les enfants à chaque période du temps des Fêtes. Au total, 20 points de collectes sont aujourd’hui aménagés un peu partout au Québec.

«Je n’aimais pas le fait que les gens donnaient de la macédoine de légumes aux ti-pauvres pour se donner bonne conscience. T’en manges pas, donnes-en pas», explique l’animateur, qui demande plutôt aux âmes généreuses du «chocolat, des chips et du bacon». «Y’a pas de macédoine qui se donne là!» lance-t-il, fier d’avoir amassé l’équivalent de près de 180 000 $ en denrées l’an dernier.

L’animateur produit des galas de lutte mexicaine à Wendake, en Beauce et à Expo-Québec. «Ça combine des acrobaties et du cirque. Il n’y en avait pas au Québec et je voulais amener le concept», explique-t-il. «J’ai ajouté des combats de mascottes, c’est plus drôle», ajoute-t-il.

Après un an d’absence sur les ondes, Marto Napoli revient au micro de Radio Pirate aux côtés de Jeff Fillion. «Je ne sais pas pourquoi je tenais un balai sur cette photo. Il n’y a aucun lien logique. La seule explication, c’est que j’aime le karaté», blague-t-il.

Comme si ce n’était pas assez, Marto Napoli a aussi lancé sa propre ligne de saucisses. Sa «saucisse officielle» est aux trois fromages, whisky canadien et bacon. Plusieurs autres seront aussi disponibles le 25 avril prochain à la boucherie Aux Trois Poivres de Lévis, puis dans quelques restaurants de Québec, cet été.

Cet hiver, Marto a lancé le «Grand Prix de trois-skis», parce qu’«on a tous rêvé de faire du trois-skis dans une montagne. Ça se faisait en Norvège et en Suède, mais pas ici», raconte l’animateur, en affirmant que «tout le monde a un trois-skis de caché dans son sous-sol». L’an prochain, il promet 10 épreuves un peu partout dans la région.

Sa longue histoire d’amour avec Paulina Gretzky, la fille du célèbre joueur de hockey semble bien loin d’être terminée. Il y a trois ans, Marto Napoli raconte avoir eu un coup de foudre pour la jeune femme et a décidé de lui en faire part sur les réseaux sociaux. «J’étais trop rempli d’amour pour Paulina et je lui envoyais plein de messages sur Twitter, jusqu’à ce qu’elle me bloque», dit celui qui lui a même écrit une chanson pour tenter de la reconquérir. «Elle ne m’a pas encore débloqué, mais j’aime les blagues à long terme», ajoute-t-il.

Pour lire la version originale de l’article de ELISA CLOUTIER pour le journal de Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *