Les noms de voitures les plus … douteux !!!

Katherine Guillemette Rigolo, Uncategorized 1 Comment

Lorsqu’une compagnie automobile annonce en grande pompe un nouveau modèle, même s’il est super beau et performant, il arrive qu’on se demande : Mais où ont-ils pu trouver ce nom-là tabarouette ?!

J’ai donc décidé de rendre hommage aux pires noms de voiture de l’histoire (à mon humble avis) en construisant ce glorieux top 5 !

#5 – La Toyopet

Bien qu’elle était loin d’être laide, la Toyopet (faisant référence à sa petitesse, comme un petit animal coquin) portait un nom qui, en français, évoque pas mal plus les flatulences que la petite bestiole trop mignonne… Ben quoi ? Le mot « pet » ça sonne drôle, bon !

#4 – La Buick Lacrosse

On comprend que ce nom est en lien avec le sport et veut inspirer le prestige. Par contre, je sais pas toi, mais moi, payer pour quelque chose qui s’appelle « La crosse », ça me tente moyen ! Même si le véhicule semble fiable et performant, son nom insinue que tu te fais avoir en t’embarquant là-dedans. C’est un modèle encore en production donc faut croire qu’il y en a qui n’ont pas peur de se faire cross… 😉


#3 – La Studebaker Dictator

Produite entre 1927 et 1937, on comprend que la 2e guerre mondiale n’avait pas encore éclatée quand Studebaker a décidé de nommer ce modèle, mais le mot « dictateur » reste un choix plus que discutable quand tu veux vendre une auto. Rendu là, appelez-la Mussolini ou Hitler et posez-y un décalque en majuscules qui dit « F*ck la démocratie » !!


#2 – La Mazda Laputa

OK. Pas mal certaine que je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi celle-là se ramasse en 2e position… Heureusement distribuée uniquement au Japon, la Laputa est le genre de véhicule au volant duquel tu préfères ne pas être vue quand tu es une femme 😛 Le constructeur avait tenté de la vendre en sol sud-américain … Penses-tu qu’en Colombie, les madames ont le goût de conduire avec les mots « La Puta » estampés dans le derrière du char ?


#1 – Audi E-Tron

On a commencé ce palmarès avec des gaz et maintenant, on tombe dans le « scato » ! Ben oui, on la voit la tentative de nom futuriste/électronique/innovateur… Sauf qu’on voit encore plus le mot ÉTRON (nom masculin : Matière fécale consistante et moulée de l’homme et de quelques animaux (selon le Larousse, t’sais)). Ce qui est encore plus inquiétant là-dedans, c’est la tendance des Québécois à « franciser » les mots en anglais. Je gagerais 20$ qu’il existe 2-3 Roger qui sont bien fiers de dire qu’ils conduisent un étron 😉

 

On ajoute un 6e véhicule !! Lequel tu choisis, toi ?

 

  • Katt à l’écriture passionnée de mon premier article 🙂

Comments 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *