Ces phénomènes que tout le monde vit le jour de sa fête!

Awa Diagne Rigolo 1 Comment

HELLO LES CHUMS!

J’avais pas mal hâte de vous jaser pour la première fois ici! Mon ami Marto m’a laissé carte blanche pour vous écrire pendant quelques semaines (dites-lui pas que c’est risqué, ok?). J’ai tellement de choses à vous dire que je pense qu’il n’aura pas le choix de me garder pour un petit bout!

Bon, même pas une minute passée ici et je commence déjà à m’emporter; j’allais oublier de me présenter! Moi c’est Awa, tu m’as peut-être vu passer dans tes réseaux sociaux quelque part aux côtés de Marto. Je vais répondre à quelques questions habituelles avant même que tu y penses (efficace han?):

-Oui, mon prénom est vraiment et seulement A-W-A.
-Non, il n’y a aucune autre façon de l’écrire.
-Ça se lit exactement comme ça s’écrit (aoua).
-Ça veut dire Ève en français & Eva en espagnol (ok, ça personne le demande, mais je le mentionne toujours quand même, ça normalise la chose!).
-Je suis originaire du Sénégal (quessé ça? un pays en Afrique!), mais je suis née ici, donc… (voir le point suivant)
-Non je n’ai pas d’accent, même si tu te forces à en entendre un!
-J’ai beau être amie avec Marto, je ne gère vraiment pas les soirées arrosées comme lui… vraiment pas!
-Le mot qui me décrit le mieux: Exagération. Les gens normaux ont de la difficulté à choisir LE mot qui les décrit le mieux dans la vie. Moi, je n’ai même pas besoin de réflexion. C’est un vote unanime! J’exagère dans chaque parcelle de ma vie. Avec moi c’est tout ou rien et je ne fais jamais les choses à moitié. Pour reprendre une phrase que ma meilleure amie m’a dite : « Toi, soit tu ADORES ça plus que tout au monde, soit tu DÉTESTES ça à mort. »

Et un petit dernier fait: Je suis le bébé de la gang. C’était ma fête de 22 ans hier! Oui, le 11 septembre. Inutile de me dire que c’est une terrible date, je ne l’ai pas choisi, OK? La journée d’hier m’a fait réaliser qu’il existe plusieurs phénomènes weird qui se produisent uniquement le jour de ta fête.

 

Réaliser l’ampleur de son cercle social

 

 

Tsé, avant les réseaux sociaux, on recevait une dizaine d’appels (si on était chanceux) pour nous souhaiter bonne fête. C’était principalement nos grand-parents, nos parents, nos frères et sœurs ainsi qu’une ou deux tantes qui se rappelaient de la date. Maintenant, Facebook nous sauve la vie une couple de fois en nous rappelant que c’est la date de fête de ce cher Simon aujourd’hui. Sans blague, combien de dates d’anniversaire vous connaissez par cœur (celles des membres de votre famille ne comptent pas) ? J’ai fait le compte et j’en sais 8! Bref, grâce aux réseaux sociaux, j’ai reçu des centaines de messages de fête hier! Un grand pas depuis mes 7 appels en 2004. Suis-je la seule à être incapable de ne pas prendre le temps de répondre à chaque message? Bien que ça soit interminable, je m’assure de répondre à absolument tout le monde. Faire une sélection et répondre seulement à certains? Ça c’est chien! Non mais, comment tu arrives à trancher: « est-ce que lui vaut un merci? » ? Je me dis que si je ne réponds pas à quelqu’un, la personne va se dire « Ah bin la @$?%!*&, tu peux être certain que c’est la dernière fois que je lui souhaite bonne fête ».

 

 

« C’est parce qu’on t’aime » qu’ils disent…

La journée de ta fête, c’est le moment où tu stress de ce que tes amis peuvent te faire comme « surprise ». À moins que ça soit juste les miens ça? Des messages sur le mur Facebook qui en disent trop, aux photos que tu souhaitais portées disparues en passant par les surprises gênantes. On est à l’abri de rien le jour de sa fête!
Petite anecdote personnelle : L’une de mes meilleures amies m’a avoué cette fin de semaine avoir fait des recherches pour louer UN NAIN pour mon party de fête… Malheureusement, aucun n’était disponible. Elle m’a tout de même mentionné que ladite compagnie offrait des extras. Un peu comme aux danseuses, sauf que là l’extra c’est de faire faire la balance au nain. Ouin… je parle exactement de ce genre de « surprise ». (Je te salue Janelle!)

 

 

L’oubli fatal

 

 

Tu as compté les minutes, il est finalement minuit, C’EST TA FÊTE! C’est aussi la journée où tu deviens inconsciemment insulté si un proche oublie de te souhaiter bonne fête dans les 2 premières minutes de votre conversation. Tu le regardes avec des yeux de biche et lui lance un « tu n’as rien de spécial à me dire? » . Sachez que si un jour quelqu’un vous dit cette phrase, dans le doute, lancez un bonne fête! Au pire, ce sera plus facile d’expliquer que c’était une blague que d’expliquer que vous aviez oublié sa fête.
N.B.: Ne s’applique pas si c’est votre chum/blonde… là c’est mort!

 

 

Les chants maudits

 

 

LE moment que j’appréhende par dessus tout à chaque année. LE moment qui me fait faire des cauchemars… Me faire chanter bonne fête! Qui est cette personne complètement cinglée qui s’est dit que ça serait agréable pour la personne fêtée de se faire chanter une chanson de 3 minutes (ok, 12 secondes)? Ce génie avait peut-être oublié un point important: QU’EST-CE QUE LA PERSONNE FÊTÉE DOIT FAIRE PENDANT CE FOUTU MOMENT?
Sourire? Ouin… ça marche pour 3-4 secondes seulement. Dire merci? Pas assez long non plus. Chanter avec tout le monde? Non socialement accepté. Regarder ailleurs, texter? On pourrait mal le prendre. Bref, j’opte généralement pour un mélange du sourire malaisé et dire merci. Si vous trouvez une solution plus efficace, prière de me la mentionner! Cette chanson inventée par Satan lui-même a beau durer seulement 12 secondes (oui j’ai compté), elle semble durer 30 minutes. Et ça, c’est si tu es assez chanceux et que personne rajoute la partie « Et pépite HOURRA ». D’ailleurs, parlons-en. C’est quoi cette phrase là? Ça veut dire quoi? Et est-ce vraiment ça qu’on dit ou c’est juste moi qui a mal compris les 22 dernières années de ma vie? C’est après ces quelques mots, quand tu crois t’en être finalement sorti, que quelqu’un en rajoute et commence à chanter « MA CHÈRE AWA, C’EST À TON TOUR… ». Ok, non, je refuse, c’est officiellement trop. Aujourd’hui, en ce 12 septembre 2018, j’aimerais qu’on parte un boycott mondial de cet ajout à la chanson de bonne fête. Je suggère d’abolir tous ces chants et simplement hurler un seul gros BONNE FÊTE!

N.B.: Après vérifications, il semblerait qu’on dit plutôt Hip Hip Hip Houra! Eh bin… À main levée, qui disait ça?

 

 

Mais, c’est aussi une journée très spéciale où l’on reçoit une surdose d’amour! Ça passe trop vite, c’est pourquoi j’ai décidé de fêter ma naissance pendant 2 semaines. À partir de quand on peut officiellement dire « Ok, là t’exagères, ce n’est plus ta fête » ? Une journée où l’on se fait gâter, où l’on prend 5 livres à cause de ce trop bon gâteau que tes proches te donnent, où notre téléphone explose de notifications, où tout est permis, où l’on reçoit des courriels de compagnies louches qui nous souhaitent bonne fête et où l’on gagne une petite ride au visage.

 

Merci du fond du coeur à tout le monde qui m’a envoyé une petite pensée pour anniversaire! Vous avez rendu cette journée unique!

 

Suivez-moi sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de tous mes délires!
Sur instagram
Sur facebook

Comments 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *