QUEL SPOTTEUR ES-TU?

Marto Napoli Uncategorized 0 Comments

L’arrivée d’internet dans le quotidien des gens a amené avec elle son lot de merveilles, de prouesses technologiques et d’avancées spectaculaires. Par contre, elle a aussi entrainé la création d’une quantité infinie de conneries et de phénomènes navrants que l’on peine à s’expliquer. Rassurez-vous, le but de ce petit texte n’est pas de faire le procès des usagers d’internet à travers le monde et encore moins de lancer un énième débat sur la façon dont on utilise les fameux réseaux sôôôciaux en 2019.  En fait, j’ai plutôt l’intention de me pencher sur UNE infime partie de ce qu’est devenu internet. Une partie toute minime, mais Ôh combien fascinante! Une partie que l’on choisit un jour ou l’autre d’éliminer de notre feed Facebook, mais que, pour une raison qui m’est encore inconnue, certaines personnes choisissent plutôt de continuer à alimenter férocement…
J’ai nommé : LES PAGES SPOTTED

Ayant moi-même une fascination malsaine pour ce type de pages Facebook, j’ai eu l’occasion de récolter avec le temps, quelques petits bijoux de publications Spotted (ainsi que les réponses à cesdites publications). Ce qui m’a permis de déterminer l’existence de plusieurs catégories d’utilisateur Spotted et j’avais envie de tracer le portrait de quelques uns d’entre eux avec vous…

Catégorie #1 : l’intolérant

C’est celui qui n’endure absolument rien ni personne. Celui pour qui le moindre bruit, la moindre odeur ou la moindre vision dérangeante constituent une bonne raison de crier son mécontentement sur tous les toits (de l’internet). Plus souvent qu’autrement, c’est celui qui a grand besoin de raconter ses chicanes de voisins anonymement et qui cherche à se conforter dans son intolérance de l’autre. Pour lui, personne ne devrait se permettre de vivre en dehors de son salon… Les fenêtres fermées de préférence!! En publiant sur Spotted, il croise très fort les doigts pour qu’une horde d’internautes le flatte dans le sens du poil et lui dise à quel point il a raison d’être en furie contre son voisin qui… s’est baigné passé 22h… un jeudi.
Ce qu’il récolte en publiant sur Spotted : des insultes

Catégorie #2 : le peu vaillant

C’est celui qui se connecte sur Facebook, se rend sur la page Spotted de son choix, écrit en privé à l’administrateur, attend que son message soit publié, attend que son message soit vu par les bonnes personnes et qui finalement (peut-être), récolte l’information qu’il cherchait. Bref, il voulait une information concernant un commerce quelconque mais, au lieu de téléphoner sur place et d’obtenir une réponse à l’intérieur d’un délai de 12 secondes, il décide de patienter 3 jours en quête d’une réponse qui fait du sens pour NE PAS avoir à composer le numéro de téléphone et parler à une vraie personne. Malgré le fait que la majorité des établissements ont une adresse courriel pour les p’tits gênés en quête d’information, le peu vaillant préfère attendre le réponse de quelqu’un qui travaille PEUT-ÊTRE là, qui verra PEUT-ÊTRE son Spotted et qui répondra PEUT-ÊTRE gentiment!
Ce qu’il récolte en publiant sur Spotted : des insultes

Catégorie #3 : le grand romantique

Celui-là, c’est SÛR que vous le connaissez, même si vous ne surfez pas souvent sur les pages Spotted (que bien vous fasse). C’EST LE classique scénario du :
-Je t’ai vu
-Tu m’as vu
-On ne s’est pas parlé
-Mais j’aimerais ça te parler…
En gros, c’est celui qui pense avoir vécu le coup de foudre parce qu’une fille dans le bus lui a souri et que, malgré le trajet d’une durée de 20 minutes, n’est pas allé lui demander c’était quoi son petit nom. Là, il est seul chez lui et il baigne dans les regrets que lui apporte sa gêne donc, il tente sa chance sur une page Spotted dont la description se rapproche le plus possible de l’endroit où il a vu l’élue de son cœur! Il espère qu’elle se reconnaisse ou qu’une de ses amies l’identifie sur la publication et dévoile au grand jour son identité. Généralement, la description qu’il donne de sa perle rare est assez sommaire: Tu avais les cheveux bruns, un manteau bleu et un sac à dos. MANIFESTE-TOI NOM DE DIEU!!!
Ce qu’il récolte en publiant sur Spotted : des insultes

Catégorie #4 : l’As du volant

C’est celui qui se fait un devoir de repérer et dénoncer CHAQUE comportement d’automobiliste qu’il juge stupide. Souvent, c’est celui qui prend la peine de rédiger un très long texte sur la façon dont le gars dans la Corolla beige conduisait dans telle sortie de telle autoroute et que ce type de conduite a compromis la sécurité de sa famille qui était dans l’auto. Le tout généralement accompagné d’une phrase de conclusion que remet en doute la légitimité du permis de l’individu ainsi que d’une photo du derrière du véhicule fautif, prise avec le cellulaire du justicier de la route… qui conduisait lui aussi (Ha! rigueur quand tu nous tiens)! C’est aussi celui qui photographie sans vergogne chaque véhicule stationné un peu en dehors des lignes, dans le parking du Wal-Mart, le dimanche après-midi et qui a hâte de lire ce que tous les internautes auront à dire sur ce conducteur du dimanche peu soucieux…
Ce qu’il récolte en publiant sur Spotted : des insultes

Bref, j’aurais pu continuer longtemps avec les catégories. Par contre, je ne sais pas vous, mais je commence déjà à en tirer une vive conclusion.
Peu importe ce qui est publié sur les pages de type Spotted, la seule chose que les internautes récoltent, c’est une pluie d’insultes, parfois négligeables, parfois violentes. Ce style de page constitue dorénavant un défouloir collectif au cœur duquel les très frustrés se donnent le droit d’insulter des gens anonymes.

Mon conseil? Tenez-vous loin de ces groupes Facebook…
Quand vous voyez quelqu’un de cute à l’épicerie, abordez-le 
Quand vous avez besoin d’une info, googlez-la 

 

 Katherine Guillemette

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *