The Dead South le spectacle de 2019 rempli de découvertes

Marto Napoli Uncategorized 0 Comments

J’ai pris conscience pour la première fois du groupe The Dead South il y a un an, lorsque je suis tombé par hasard sur leur vidéo « In Hell I’ll Be in Good Company » en fouillant YouTube. C’était une excellente chanson et une vidéo accrocheuse. La combinaison parfaite. Depuis, ce hit a plus de 156 millions de pièces jouées sur cette plateforme et ce en plus des autres plateformes de streaming. Maintenant en tournée à l’extérieur de leur Saskatchewan natale afin de promouvoir leur nouvel album « Sugar and Joy », le groupe s’est arrêté à Québec.

La soirée ne faisait que commencer quand la découverte de la soirée, Danny Olliver, est monté sur scène seul avec sa guitare. Un style bien à lui, sonnant indie-pop. Le jeune homme qui fêtait ses 30 ans nous a fait découvrir ses compositions qui ont su réchauffer la salle et le coeur de plusieurs.

Toutefois, Death South s’est laissé désirer en nous présentant Devarrrow. Ce groupe de Moncton nous a présenté plusieurs de leurs compositions de style Indie-Folk-Rock.

Puis, sous les acclamations de la foule, Death South firent leur entrée. Les quatre musiciens qui se démarquent avec un son bluegrass, se sont installés avec violoncelle, banjo, mandoline et guitare afin de faire vibrer l’Impérial.

Un spectacle sans faux pas, les voix étaient à l’unisson avec celle de la foule qui semblait connaître chacune de leurs chansons et il faisait plaisir de remarquer que certains avaient mis une chemise blanche, des bretelles et leur plus beau chapeau noir en l’honneur du groupe.

J’espère personnellement les revoir prochainement à Québec.

Alex Vallières

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *