J’ai poussé mon corps à la limite du possible… en mangeant beaucoup trop de poutines !

Team Marto Cuisine 0 Comments

La Poutine, dans sa forme classique de trois éléments : des frites, du fromage en grains et de la sauce brune… Mais cette semaine c’est beaucoup plus que ça! Du 1er au 7 février, c’est 94 poutines différentes incluant des créations qui sauront vous faire détacher subtilement le bouton de vos jeans pour mieux respirer.

J’ai poussé mon corps à la limite du possible, en mangeant beaucoup trop de poutines, afin de trouver mon gagnant du PoutineWeek 2020… Malheureusement, je suis toujours déchiré entre 5… les voici :

Faite à l’os / La grasse et dangereuse

Elle m’a littéralement scié les deux jambes, le Chef et son équipe ont su créer un mariage parfait entre le sucré et le fumé… Des frites maison, du fromage en grains à l’érable, sauce au bourbon, des oreilles de christ, popcorn au caramel et un flanc de porc fumé à se tirer parterre…

Je dois l’avouer, malgré le nombre astronomique de Poutines mangées cette semaine… J’y suis retourné une deuxième fois…

Le D’Orsay Restaurant Pub / Poutine Jules César du D’Orsay

Au départ, j’étais sceptique, une poutine avec une vinaigrette césar… Mon « Ouin… » c’est à la première bouchée transformé en « WOW! ». L’acidité de la sauce brune maison et la vinaigrette césar donne et rehausse le goût à un autre niveau. Sans parler des textures avec les lardons, les croûtons à césar et le parmesan frais… Et comme ce n’était pas assez, une immense fondue parmesan maison est soigneusement déposée sur le dessus…

La Belle et La Boeuf Québec / La P’tite Molle

Bon… Certains me traiteront de vendu, mais non, elle est réellement excellente… Encore cette année, ils offrent un mix audacieux pour leur poutine…

La purée de pommes de terre maison est crémeuse, le fromage en grains frit donne la texture croustillante à leur oeuvre, et quoi dire de la joue de veau effilochée et de la sauce au bouillon de veau épicé ! Hummmm….

SHAKER Québec / La cornichonne 2.0

Dès qu’elle est arrivée sur la table, j’étais étonné et surpris par ses couleurs digne d’Andy Warhol… mais dès la première bouchée je suis devenu sans mots.

Les bouchées de pommes de terre ultra croustillantes! Les frites de cornichon! Mélangées aux juteuses boulettes de smoked meat qui on fait danser mes papilles.

Belga resto-bar / Lux

Simple mais délicieuse, sont les mots qui me viennent en tête en pensant à la Poutine du Belga.

Sans réinventer la roue, il on su cuire à la perfection une succulente joue de bœuf pour l’accompagner de fromage Friulano le tout nappé d’une sauce à la bière Tongerlo blonde. Il n’avait toutefois pas besoin de plus d’artifices, elle est déjà parfaite.

 

Alex Vallières

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *