6 compétences professionnelles que j’ai acquises en travaillant en restauration.

Marto Napoli Uncategorized 0 Comments

Dans mon parcours professionnel, j’ai souvent répété que je pouvais montrer le savoir-faire mais pas le savoir-être. Toutefois, j’ai remarqué en travaillant comme barman pendant plusieurs années que j’ai amélioré toutes les choses qu’on ne vous apprend pas à l’école. J’ai toujours trouvé que travailler comme barman permettait de développer des compétences qui sont utiles dans bon nombre d’autres carrières.

1. Parler en public.

Parler en public est, parait-il, une des plus grandes peurs de l’être humain. Il y eut en effet un moment dans ma vie où ce fut le cas. Il est évident qu’une partie de la confiance qu’éprouvera un auditoire envers vous repose dans sa reconnaissance de votre compétence. Un bar est un couteau à deux tranchants, d’un côté vous avez une certaine distance avec le client vous permettant de faciliter les contacts. Mais d’un autre côté, vous êtes prisonnier de cet espace, obligeant de parler de tout avec tout le monde.

2. Échouer. Puis continuer.

La restauration est rempli d’embûches, d’erreurs et d’incompréhensions, toutefois, plus vous vous focalisez sur un échec avant de passer à autre chose, plus vous allez échouer… Il est important d’apprendre de chacune de vos erreurs, mais elle ne doivent pas régir votre vie. On s’excuse en toute humilité et on relève nos manches, affiche un sourire et passe à un autre client…

3. Personne n’est réellement personne!

Le monde professionnel tente maladroitement de créer une hiérarchie basée sur les beaux costumes, l’intimidation et le pouvoir. Dans un bar, on réalise rapidement que c’est la vrai personnalité qui compte. Peu importe votre look, votre strate sociale, dans un bar vous n’avez plus que des gars et des filles bourrés. Vous apprenez rapidement que de descendre une personne de son piédestal, c’est plus simple à gérer.

4. C’est le moment présent qui compte!

Les moments de « rush » où tous le monde veut son verre, où tu crois que tu n’y arriveras pas où ton monde semble s’écrouler… mais on y est arrivé à chaque fois. J’ai appris à me concentrer uniquement sur l’instant présent et à travailler aussi vite et aussi dur que possible jusqu’à ce que ce soit terminé. C’est ainsi que vous arriverez toujours au bout d’une tâche qui vous paraît impossible à terminer si vous vous concentrez sur une seule chose à la fois et que vous faites absolument du mieux que vous le pouvez…

5. Il n’existe pas de sot métier.

Le personnel du restaurant est une équipe. Tous le personnel… Il y a un but commun vers lequel nous devons tous travailler ensemble. Les barmans et les serveurs dépendent des équipes de soutien, bossboy, hôtesses, cuisinier et surtout le plongeur… sans eux le restaurant ne roule pas… Dans le feu de l’action, les intitulés de poste n’existent plus et il faut aller de l’avant et faire tout ce qu’il faut pour assurer le succès de ton équipe. Cela m’a appris à aller de l’avant vers tous les gens malgré leur poste.

 

6. Ne jamais montrer son stress.

Quand on travaille dans un restaurant, il n’est pas rare d’être pris d’une crise de panique parce qu’on est débordé. Les clients n’ont pas besoin de savoir à quel point vous êtes occupé ou stressé et veulent juste avoir l’impression qu’on s’occupe bien d’eux et que tout est sous contrôle. Les patrons et les clients sont pareils. Plus vous avez l’air stressé, moins vous paraissez compétent. Continuez à agir et parlez calmement quand vous sentez la crise de panique arriver.

Lancez-vous! C’est en pratiquant que vous deviendrez excellent. Si je revoyais mes premières rencontres en public, probablement que je me trouverais très moyen

 

Alex Vallières

Facebook

Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *